+ Almost Pretty + …blog mode, art, creation, couture, do it yourself, états d'âme…

: janvier, 2014

+ Queen of the road +

Du kiffe rien que du kiffe!
Des nanas qui en jetent sur des bécanes d’enfer le long des routes américaines!
Merci à LANAKILA MACNAUGHTON pour ces photos magnifiques. FREEDOM!

Women's Moto Exhibit

 


Allison Rose

Allison Rose

Neptunes

Nina, Alison, Michaela

Motolady2

Motolady

Motolady1

Motolady

Michaela

Michaela

kasey13

Kasey

Jackie

Jackie

chevy12

Chevy

Sanna

Sanna

Shelly_Sanna_Karina

Shelly, Sanna, Karina

Stormie

Stormie



 

Because ladies were born to ride…

+…A+

P.S.: A voir aussi, le site de The Moto Lady, la page instagram de The Women’s Moto Exhibit : fevvva et pour finir la video Behind the scenes.



THE WOMEN’S MOTORCYCLE EXHIBIT // BEHIND THE SCENES // LANAKILA MACNAUGHTON from Austin Will on Vimeo.

Share Button

+ La femme licorne… +

Je ne sais plus à quand remonte mon dernier post sur un photographe, trop longtemps à mon goût.

Et puis, grâce à une opportune découverte sur Facebook (Merci aux filles d’Otenlab), je viens vous parler de Ben Hopper.

 

Betty © photo by Ben Hopper

Betty
© photo by Ben Hopper

 

Artiste photographe, Israélien d’origine et installé à Londres, Ben Hopper nous propose des portraits et des scènes puissants, mettant en exergue les expressions corporelles.

Je n’en dis pas plus, je laisse les images parler d’elles-mêmes.

 



Two Girls Inside A See Through Dress © photo by Ben Hopper

Two Girls Inside A See Through Dress
© photo by Ben Hopper

 

Circle at circa © photo by Ben Hopper

Circle at circa
© photo by Ben Hopper

 

Guendalina Mazzullo for "Dancers on Rooftops" © Photo by Ben Hopper

Guendalina Mazzullo for « Dancers on Rooftops »
© Photo by Ben Hopper

 

Talia Bik (#2) "Dancers on Rooftops" © Photo by Ben Hopper

Talia Bik (#2)
« Dancers on Rooftops »
© Photo by Ben Hopper

 

Johanna Saarinen "Dancers on Rooftops" © Photo by Ben Hopper

Johanna Saarinen
« Dancers on Rooftops »
© Photo by Ben Hopper

 

Mara Ladysage  "Dancers on Rooftops" © Photo by Ben Hopper

Mara Ladysage
« Dancers on Rooftops »
© Photo by Ben Hopper

 

Katja Andersen © Photo by Ben Hopper

Katja Andersen
© Photo by Ben Hopper

 

Katja Andersen © Photo by Ben Hopper

Katja Andersen
© Photo by Ben Hopper

 

Lola & Hadar © Photo by Ben Hopper

Lola & Hadar
© Photo by Ben Hopper

 

Fruit Salad Me © Photo by Ben Hopper

Fruit Salad Me
© Photo by Ben Hopper

 

© Photo by Ben Hopper

© Photo by Ben Hopper

 

Vous pourrez en découvrir d’avantage sur le site de Ben Hopper, therealbenhopper.com ainsi que sur la page Lurvely dédiée à Ben Hopper.

 

BHOSPUE2-Flyer-700

Affiche Expo

+…A+

 

Share Button

+ La Maison Victor +

Voici un petit nouveau dans nos kiosques, et quelle belle surprise.

 

La Maison Victor Cover

La Maison Victor est édité en Belgique, traduit de son homonyme néerlandais, il fait parti de la grande famille des magasines créatifs, mais rassurez-vous il a tout pour plaire!

Des idées créatives en pagailles, toutes expliquées clairement et illustrées, et un petit plus pour les étapes plus difficiles, vous pourrez retrouver des tutoriels vidéos directement sur le site La Maison Victor (*seul bémol ce petit plus est payant…).
Il y en a pour tout les goûts, les coupes sont actuelles et originales, et La Maison Victor attache un point d’honneur à développer votre créativité à l’aide de conseils avisés sur le choix des matières et des petites astuces à foison.
Des accessoires, des bijoux, des vêtements pour les demoiselles, les barbus et leur chérubins et plus encore…!

Robe Gig

Robe Gig tuto

Robe Gig tuto1

Idee look Robe Gig
Pour le Barbu
Et pour nos petites têtes d'ange
Needles pocket
Astuces en pagaille
Pour 6€95, vous avez le droit à un petit livret contenant tous les patrons et leur gradation. De belles photos, un papier agréable, bref il promet de faire des heureuses.

Ambiance At work!
Ambiance Blouse Venue
Voilà, il ne me reste plus qu’à tester…bien que pour nous donner envie, La Maison Victor a sélectionné 17 couturières novices  pour réaliser les premières versions.

 

Et chez vous ça donne quoi?

Et chez vous ça donne quoi?

+…A+

Share Button

+ NYMPH()MANIAC Vol.1 +

Cela faisait des lustres que je n’étais pas allée au cinéma pour voir un film, un vrai (et non pas un film pour enfant!), du coup pour notre anniversaire, après un bon repas, mon homme et moi, nous nous sommes offert une séance: NYMPH()MANIAC
J’ai eu envie de vous en donner mes impressions.
Avant de commencer, je tiens à rappeler que je ne suis pas une cinéphile et que pour le coup, c’était le second film de Lars Von Trier que je visionnais (après Dancer in the Dark), je ne m’improvise pas critique.



nymphomaniac-volume-1_600C



On commence avec un petit synopsis du volume 1 (et oui, le film a été censuré et divisé en 2 volumes pour sa sortie dans les salles françaises):
Seligman, célibataire endurcit, recueille chez lui Joe, après l’avoir retrouvée inconsciente, couverte de sang et d’équimoses. Afin d’expliquer son état, Joe se lance dans le récit de sa vie sexuellement compulsive, elle s’auto-diagnostique d’ailleurs nymphomane. S’en suit, au travers d’une discussion faite d’allégorie et de sarcasme, une biographie divisée en plusieurs chapitres, chacun déterminant dans sa construction personnelle.


Mon avis: +++++


(les seuls points négatifs ne sont pas du à la qualité du film en elle-même, le film a été interdit au moins de 12ans, à mon avis il ne devrait pas être autorisé à un public si jeune, car certaines images peuvent altérer leur innocence, et il nécessite une maturité psychologique et sexuelle pour pouvoir voir au-delà du caractère « pornographique » du film et comprendre les sujets abordés. Pour moi c’est un film pour adulte, il devrait être interdit au moins de 18ans. Cette mesure aurait sans-doute permis de ne pas censuré le film, second point négatif).


A mon sens , un bon film doit provoquer de vives réactions chez le spectateur (aussi bien des fou-rires pour une comédie, des larmes pour une histoire d’amour, ou encore une certaine gène et des interrogations pour un film plus cérébral).

Bref à ce jeu, Lars Von Trier,  réussi à  faire travailler les méninges et réveiller des sensations plus animales!

C’est un film aussi dérangeant qu’époustouflant, la réalisation est à la fois cadrée par les chapitres et vivante grâce aux allégories visuelles et verbales. On y retrouve de la sensibilité, du cynisme dans chacun des protagonistes.


Certains diront que c’est un film pervers et violent, de la pornographie gratuite. Il n’en est rien, c’est de la sexualité vraie sans fioritures, des scènes d’une réalité intense. Et quand bien même la sexe y est omniprésent, lorsqu’on décide de voir ce film on sait à quoi s’attendre et on ne peut jouer les jeunes prudes!


La nymphomanie est encore de nos jours un sujet tabou et n’est pas vraiment assimilée à de l’addiction pure, et pourtant c’est exactement ce que nous prouve Lars Von Trier à travers Nymph()Maniac. Joe est en quête de soi, elle est éprise d’une solitude profonde, elle ne fait preuve d’aucune empathie et laisse son instinct animal seul maitre de ces émotions. Tout ceci pour la conduire à en vouloir toujours plus, à ressentir toujours plus fort et plus souvent, tel une droguée ou une alcoolique, le but ultime étant l’oubli de soi, le spleen total. La frénésie, la compulsion, pour combler un vide, une tristesse, un mal-être.


Bien qu’on puisse en douter, Nymph()Maniac n’est point misogyne, c’est tout le contraire, alors que l’on voit des pénis à tout va, le sexe de Joe n’est que suggéré. On retrouve également la puissance séductrice de la femme et parallèlement la faiblesse de l’homme. A chaque scène, Joe est maitresse de son corps et de ses désirs, elle ne s’offre pas à l’homme, elle le prend.


Je salue les performances d’interprétation de Stacy Martin – dans le rôle de la Jeune Joe – et de Uma Thurman – en femme trompée, Mme H -!


nymphomaniaque
 

film-nymphomaniac---volume-1-196465



Force est de constater, que ce film nous pousse à faire une introspection de nos sensations. C’est un film puissant qui vaut la peine d’être vu!

+…A+

Share Button

+ Tasha, la rebelle +

En novembre 2013, Tasha Tilberg faisait la couverture du magasine Jalouse français. J’ai cherché à en savoir un peu  plus. Mannequin grunge, androgyne, naturelle, tatouée avec un anneau dans le nez…vous l’aurez compris, rien d’étonnant à ce que je lui dédie un post. Elle assume son mode de vie, ses tatouages, ses piercings, et quoi de plus normal? et pourtant ce n’est pas toujours une chose facile dans ce milieu ou les dictats sont encore bien encrés…

Je ne suis pas là pour faire sa biographie, seulement pour partager quelques belles images…


Tasha Tilberg by Peter Ash Lee edito Urban Magazine

Tasha Tilberg by Peter Ash Lee edito Urban Magazine


Tasha Tilberg by Peter Ash Lee edito Urban Magazine

Tasha Tilberg by Peter Ash Lee edito Urban Magazine


Tasha Tilberg Edgy mama

Tasha Tilberg by Matthias Vriens-Megrath & Jennifer Eymère Edito Jalouse


Tasha Tilberg by Matthias Vriens-Megrath & Jennifer Eymère Edito Jalouse

Tasha Tilberg by Matthias Vriens-Megrath & Jennifer Eymère Edito Jalouse


Tasha Tilberg by Paolo Roversi Edito Vogue Italia

Tasha Tilberg by Paolo Roversi Edito Vogue Italia


Tasha Tilberg by Gregory Harris Edito Muse Magazine

Tasha Tilberg by Gregory Harris Edito Muse Magazine


Tasha Tilberg by Cass Bird

Tasha Tilberg by Cass Bird


Tasha Tilberd by Cass Bird

Tasha Tilberd by Cass Bird


Tasha Tilberg by Robin Black Cover Work Magazine

Tasha Tilberg by Robin Black Cover Work Magazine



+…A+

Share Button

+ Résolutions 2014 +

Bon, après des mois et des mois d’absence me revoilà plus motivée que jamais. Surement la nouvelle année y est pour quelque chose, oui…mais pas que!
Cela faisait un moment que j’hésitais à exporter mon blog vers WordPress,  je ne savais pas comment m’y prendre ou si j’allais perdre mes précédents post etc…Bien des excuses pour pas grand choses finalement, puisque c’est plutôt simple et surtout grâce à WordPress et à ces multitudes de plugins.

Bref, c’est chose faite, du coup j’en ai profité pour revoir un peu l’allure, et voilà, je vous présente Almost + Pretty version 2014!!!

Cette année s’annonce épique, extraordinaire et bien plus encore!

Les projets avancent, se dessinent et se décident. De nouvelles idées émergent, des envies latentes se font pressantes!
J’ai gaspillé bien du temps ces dernières années à trouver des excuses pour chaque choses et il est grand temps de se prendre en main et d’utiliser ce temps à créer, faire plaisir à moi et à mon entourage, m’épanouir et tout simplement vivre et non plus regarder le vie passer devant mes yeux.

Je crois qu’on appelle ça des résolutions!

Il est encore temps de vous souhaiter une bonne année et à très vite!

 

Happy new year 2014

+…A+

Share Button
Back to Top